Me Gu

You are here: Home / Me Gu

Maître Gu Li Sheng, (1904-1985)
précurseur du Tai Chi Chuan, style Yang dans la ville de Guiyang.

Gu Li Sheng, originaire du Zhejiang, a consacré sa vie entière à l’étude du style Yang et de la traumatologie traditionnelle chinoise. Il a introduit la pratique du Tai Chi Chuan, style Yang à Guiyang,  et a formé de nombreux talents.

Il commence son apprentissage des arts martiaux à l’âge de cinq ans : son oncle le forme à la boxe de Shaolin et à la traumatologie chinoise.
Il devient le disciple de Maître Yang Shao Hou, l’un des plus grands maîtres de sa génération, qu’il rencontre dans les années 20, à Nankin.

En 1930, au décès de celui-ci, Gu Li Sheng part s’installer définitivement à Guiyang. Il participe à un grand tournoi rassemblant les experts en arts martiaux de la Chine entière. Après sept jours de combats, il est déclaré vainqueur du tournoi.

Au début de la République Populaire de Chine (1949), Maître Gu Li Sheng  participe aux Jeux Nationaux, où il remporte la 1ère place dans l’épreuve de Tai Chi Chuan.

Suite à un accident, son fils a le cerveau gravement atteint. Les médecins sont impuissants. Maître Gu demande à s’occuper lui-même des soins. Quinze jours plus tard, son fils pouvait à nouveau descendre de son lit et marcher seul. Impressionné, l’institut de médecine proposa à Gu Li Sheng, la direction du nouveau département de traumatologie traditionnelle. Ses soins prodigués sur la paralysie infantile et ses compétences de traumatologue furent salués dans toute la région.

Au début de la Révolution Culturelle, il fut violemment agressé par une bande de malfrats, il survit à la bastonnade, mais se voit dénoncé et accusé de comportement contre-révolutionnaire. Il est déporté à la campagne et condamné aux travaux forcés pendant dix ans.

Réhabilité, Maître Gu ouvre un cabinet de traumatologie au début des années 80.
Il décède en 1985, à l’âge de 81 ans.

Maître Gu Li Sheng  a entièrement hérité du style de maître Yang Shao Hou : un style offensif dont les techniques sont résolument orientées vers le combat. Il jouit d’une grande réputation au sein de la communauté martiale de Guiyang.
De l’héritage qu’il nous a transmis, on peut citer les Six Voix du Tai Chi Yang, la Boxe Longue (Chang Quan) Yang, les Treize Epées du Tai Chi(Tai Chi Shi San Jian), les Epées Rivales (Dui Jian), les techniques de Mains Collantes (Tai Chi Tui Shou) ainsi que celle du San Shou.

Aujourd’hui, les élèves de Maître Gu Li Sheng et les élèves de ses élèves sont nombreux à travers le monde, du Guizhou au Japon, en passant par la France, les Etats-Unis, l’Angleterre et de nombreux autres pays. Si, depuis son séjour dans les Neuf Sources, l’esprit de Maître Gu peut voir à quel point la pratique du Tai Chi Chuan a pris son essor, gageons qu’il doit sourire de satisfaction.

Auteur : Ge Guo Wen, d’après la traduction de Mo Si